Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 09:21

Une superbe recette, vue chez Ségolène, et que j'avais envie de tester depuis des mois...

 

jambon_persille1.jpg

 

J'attendais juste que l'estragon ait un peu poussé pour pouvoir en couper un bouquet sans dommages !

 

Petite variante personnelle, j'ai utilisé un jarret 1/2 sel cru que j'ai d'abord fait cuire longuement (environ 3 heures à petits bouillons, avec oignon piqué de clous de girofle, ail, laurier, thym, poivre en grains) jusqu'à ce que la viande se détache de l'os.

 

Ingrédients pour une belle terrine :

1 beau jarret 1/2 sel (le mien était énorme - un jarret de porc fermier - il faisait plus de 2 kgs)

50 g de pistaches non salées 
30 g de fleur de câpres au sel
2 échalotes
1 gousse d’ail
1 branche de thym frais
1/2 botte de persil plat
1 botte de ciboulette
1 botte d’estragon
15 cl de bourgogne  aligoté

1/2 litre de bouillon
2 feuilles de gélatine
1 c à café d’huile d’arachide ou de tournesol
Poivre, pas de sel, la viande et son bouillon de cuisson étant suffisamment salés
 

 

Lorsque le jarrret est cuit, dégagez la viande, dégraissez-là et laissez refroidir les morceaux pour les utiliser ensuite en suivant la recette originale donnée par Ségolène.

Filtrez et réservez le bouillon au frais afin de le dégraisser facilement avant de vous en servir. 

Pour la préparation de la terrine, j'ai suivi les indications fournies à la lettre, à quelques détails près.

Comme j'avais fait cuire moi-même le jarret, j'ai remplacé le bouillon de volaille par le bouillon de cuisson du jarret, ce qui m'a permis de réduire la quantité de gélatine préconisée à 2 feuilles.

 

Vous pouvez y aller, c'était copieux (suffisant pour 6 à 8 personnes en plat principal) et excellent.

Et tout à fait indiqué pour les très chaudes journées que nous avons connu la semaine dernière !

Ce jambon persillé se prépare la veille, voire l'avant-veille et se sert bien frais, accompagné d'un verre de Bourgogne blanc. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Aldina - dans Viandes
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 09:24

J'ai encore eu un week-end de m... et la semaine qui s'annonce va être elle aussi très chargée.

Alors désolée si je ne passe pas voir vos blogs en ce moment.

Ce n'est pourtant pas l'envie qui me manque.

Mais je suis débordée de travail, je n'en ai vraiment pas le temps   

Repost 0
Published by Aldina - dans Propos divers
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 09:28

Encore des artichauts !... Et oui, j'adore ça ! 


artichauts confits1

En bocal cette fois-ci, version conserve maison, bons, pas (trop) chers et hyper pratiques.

A préparer tranquillement quand vous en avez le temps, à déguster quand le coeur vous en dit !

 


Pour un bocal d'1 litre :

 

> 2 bouquets d'artichauts poivrade

> 1/2 litre d'huile d'olive

> 1/2 verre de vin blanc sec

> le jus de 2 citrons

> 4 gousses d'ail

> 4 clous de girofle

> 2 feuilles de laurier, 2 branches de thym

> sel, poivre en grains


 

Préparation :

 

L'étape la plus longue consiste à tourner les artichauts. Ce n'est pas si difficle, mais il faut éviter qu'ils noircissent.

Pour ce faire, passez immédiatement toutes les parties coupées et/ou épluchées au jus de citron pur.

Le mieux étant de verser celui-ci dans une assiette creuse, dans laquelle vous tremperez facilement les parties coupées, tandis que vous pourrez enduire les parties épluchées en les roulant dans l'assiette et en vous aidant de vos doigts pour badigeonner ce qui n'arrive pas à tremper.

 

L'étape suivante est celle de la cuisson. Vous pouvez la réaliser à l'autocuiseur, dans le panier-vapeur ou, pourquoi pas, dans le fond de la cocotte légèrement huilée, les artichauts étant mouillés d'un demi verre de vin blanc.

C'est ce que j'ai fait ici.

Avec des artichauts poivrade coupés en deux, la cuisson à l'autocuiseur prend 10 minutes, à feu réduit, quand la soupape tourne.

N'hésitez pas à saler, sans cela, l'immersion prolongée dans l'huile vous donnerait des artichauts trop fades.

 

La troisième et dernière étape, consiste à ranger les coeurs d'artichauts dans un bocal avec des lamelles d'ail, les feuilles de laurier, le thym, les clous de girofles et quelques grains de poivre. Puis versez l'huile d'olive.
Recouvrir généreusement les artichauts, à défaut, les parties non immergées pourraient se gâter.

Le petit problème, c'est qu'au début, les artichauts remontent à la surface au fur et à mesure qu'on verse l'huile.

Le mieux est alors de faire ce qu'on peut dans un premier temps, quitte à remettre de l'huile deux ou trois jours après, quand les artichauts, davantage imprègnés, resteront enfin au fond du récipient.

Le bocal peut ensuite être conservé sans problème à l'abri de la lumière pendant plusieurs semaines.

 

J'en suis à trois semaines, mes artichauts confits sont parfaits et... prêts à l'emploi !

 

Ils peuvent être consommés tels quels avec un peu de charcuterie ou utilisés dans des préparations comme par exemple celles-ci :

> Pizza aux artichauts

> Quiche aux artichauts
> Tagliatelles aux artichauts

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Aldina - dans Légumes
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 09:25

Voici la recette liée à celle de la confiture de fraises et rhubarbe présentée dimanche

 

crumble fraises rhubarbe3 

La rhubarbe utilisée pour le crumble est celle qui, une fois réduite en compote, avait fourni le sirop utilisé pour la confiture.

Les fraises servent surtout à donner un peu de couleur au crumble. Ici, j'ai donc juste recyclé l'écume qui se dégageait à la cuisson des fruits lors de la préparation de la confiture.

 

Les ingrédients :

> Pour la compote de rhubarbe

800 gr de tiges et 400 grammes de sucre, mettre en cuisson après 2 à 3 heures de macération, sachant que le sirop sucré qui se dégage à la cuisson n'est pas gardé pour la réalisation de ce dessert (il a été récupéré pour préparer la confiture)

> Pour le crumble lui-même : 

100 gr de farine

50 gr de beurre

25 gr de sucre

2 cuillers à soupe de poudre d'amandes

  

Je suis plutôt contente du dosage de ce crumble.

Grâce à l'utilisation de la poudre d'amandes, le crumble est léger et croustillant et, coté sucre, pas besoin d'en mettre plus.

Les 25 grammes de la recette suffisent largement, compte tenu de la quantité de sucre utilisée pour la macération de la rhubarbe et la réalisation de la compote

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 09:25

Week-end maussade et frisquet, on a remis les pulls et on s'est fait une petite soupe...

Si ! Et je vais même ressortir le gratin de pommes de terre au chaource si la température continue de dégringoler !

 

potage_printannier1.jpg

 

Ceci dit, même si l'été se fait attendre cette année, je préfère le temps un peu frisquet à la canicule, c'est plus facile à gérer ! 

 

Pour la recette de ce jour, il s'agit en fait de deux potages, de type recyclage de légumes.

 

Le premier (photo ci-dessus) est un potage aux queues d'asperges, agrémenté de pluches de cerfeuil.

Le second (photo ci-dessous) est un potage aux fanes de carottes renforcé de quelques feuilles - préalablement blanchies - de chou nouveau.

 

potage_fanes_carottes1.jpg 

Dans les deux cas, j'ai ajouté quelques pommes de terre pour lier le tout et même deux ou trois carottes et un peu de céleri pour le premier des deux.

Un peu de gros sel, on recouvre d'eau (+ 1 à 2 cms au dessus des légumes) et hop, dans l'autocuiseur, une quinzaine de minutes à feu modéré quand la soupape tourne.

Un petit tour dans le bol mixeur, un nuage de crème fraîche au moment de servir.

C'est sain, utile (plus de regret quand on ne garde par ailleurs que les pointes d'asperges) et c'est délicieux.

En plus, ça réchauffe 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Aldina - dans Soupes
commenter cet article
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 16:54

Pour cette veille d'été, il fait frisquet sur la région parisienne et le ciel reste désespérement gris.

Rien à faire pour prendre la photo de mes pots de confiture sous un rayon de soleil !

 

confiture_fraises1.jpg

 

Mais je ne vais retenir indéfiniment la publication de cet article, car cette recette est couplée à une autre, à venir.

Aussi faudra-t-il vous contenter de cette image un peu sombre, mais néanmoins assez fidèle à la réalité, la confiture à l'ancienne cuisant toujours plus longuement que les confitures préparées au gelsucre.

Cuite plus longuement, elle réduit aussi davantage, mais à l'arrivée, c'est du condensé de fruits !

La quantité de fruits frais indiquée ci-après m'a permis de préparer 3 pots de taille ordinaire.

 

Ingrédients :

1kg de tiges de rhubarbe

2 kg de fraises

1 orange entière, non traitée

1 petit morceau de gingembre (1,5 à 2 cms), mais c'était pour m'amuser, celui-ci est facultatif

1kg de sucre cristallisé

 

Préparation :

Eplucher les tiges de rhubarbe.

Coupez-les en tronçons d'environ 2 cms, mettez-les dans une jatte avec 400 grammes de sucre.

Laissez macérer durant 1 à 2 heures en remuant de temps en temps.

Mettez à cuire sur feu vif, durant environ 1/2 heure, le temps que la rhubarbe fonde en compote.

Puis égouttez cette compote dans une passoire placée au-dessus d'un récipient pour recueillir le sirop de rhubarbe (c'est lui qu'on va utiliser ici).

Réservez  la compote dans un récipient qui pourra être fermé et mis au frais (ça, c'est pour l'autre recette, celle qui est à venir).

Lavez les fraises, équeutez-les et coupez-les en morceaux et mettez-les dans la bassine à confiture (pour ma part j'utilise une grande cocotte en fonte).

Zestez l'orange, pressez-en le jus et mettre le tout (zeste et jus) sur les fraises.

Ajoutez le sirop de rhubarbe et le sucre restant + le morceau de gingembre coupé en tous petits morceaux.

Remuez l'ensemble et laissez macérer durant une bonne demie heure.

Au bout cette période, démarrez la cuisson de votre confiture, sur feu d'abord vif puis modéré quand la préparation commence à bouillonner.

Pensez à écumer de temps en temps pour que votre confiture reste limpide (mais conservez l'écume pour la fameuse recette à venir : ajoutez-la à la compote de rhubarbe et remuez le tout pour bien mélanger l'ensemble).

Selon la vivacité de votre feu, la confiture va mettre entre 1/2 et 3/4 d'heure à cuire.

Remuez-la régulièrement.

Pour vérifier la cuisson, faites le test de l'assiette (1 goutte de confiture versée sur une assiette froide se fige et ne coule plus) ou observez votre préparation. Quand ça commence à accrocher un peu au fond de la bassine et à sauter de partout à l'éclatement des bulles de cuisson, un peu comme du caramel, c'est le signe que la confiture est prête.

Versez alors la confiture dans des pots au préalable ébouillantés, fermez-les, retournez-les et laissez-les reposer tête en bas durant une dizaine de minutes.

Cela suffit pour que votre confiture se garde parfaitement durant plusieurs mois, sans qu'il soit nécessaire de boucher les pots à la parafine.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Aldina - dans Confitures
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 11:04

Enfin un week-end à buller, sans rien de spécial à préparer...

 

DSCN1376.jpg

 

Après les trois semaines qui viennent de s'écouler et durant lesquelles je ne pouvais rien faire à part bosser, y compris le soir et le week-end, je vais enfin pouvoir retrouver une vie normale, avec des pauses après le boulot !

Malgré mon absence - je n'ai pas eu trop le temps de venir me balader sur vos blogs et de répondre aux commentaires que vous m'avez laissés - la vie du blog a été dense et j'ai plein de choses à vous raconter.

Juste besoin d'un peu de temps pour les mettre en forme, chercher les liens, traiter les photos et je reviens bientôt  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Aldina - dans Propos divers
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 09:16

Pas terrible pour un mercredi, mais voilà où j'en suis rendue !

 

hareng_salade2.jpg

 

Je rentre tard, je me lève tôt, j'ai du boulot par dessus les oreilles et pas de temps à moi ou très peu.

J'ai des photos plein l'appareil, mais pas le temps de les traiter, des idées recettes plein la tête, mais je ne suis jamais là pour les préparer...

Obligée de cuire en catastrophe les légumes qui, sans cela, finiraient par être perdus. Mais jamais le temps de faire ce pourquoi je les avais achetés.

Et voilà plus de quinze jours que ça dure :  je suis au bord de la crise de nerf !!!

 

Côté cuisine, ça devient simplissime, genre poulet rôti et salade de harengs pommes à l'huile.

Le poulet parce qu'une fois dans le four, il cuit tout seul ou presque. Les harengs, parce qu'on peut les préparer d'avance et même que c'est meilleur, après quelques heures de marinade à température ambiante.

Sauf s'il fait 40° degrés à l'ombre, évidemment ! Là, on met au frigo (quand c'est froid).

De la cuisine de bistro, en somme, mais, bien préparée, la salade de harengs c'est très bon et ça peut aussi faire l'affaire pour les soirées coupe du monde... 

 

Les ingrédients : un paquet de harengs fumés coupés en lanières, 6-8 pommes de terre à chair ferme que l'on fera cuire avec la peau, un oignon coupé en fines rondelles, un peu de moutarde, trois cuillers à soupe d'huile, une cuiller de vinaigre.

Il y a juste un petit secret : mettre une cuiller à soupe de vin blanc dans la sauce et assaisonner les pommes de terre encore chaudes.

On se brûle un peu les doigts en les épluchant, mais question goût, ça change tout !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 09:25

Une association que j'ai décourverte il y a peu et qui est très réussie.

En tout cas, j'y prends goût !

 

lotte lard2

 

C'est simple, c'est bon et c'est vite fait !

Idéal avec de la lotte - un poisson qui tient très bien à la cuisson - mais on peut imaginer de faire la même chose avec un autre poisson blanc, par exemple du cabillaud.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

Un beau morceau de lotte - environ 1 kg - dans la partie large de la bête (il y a moins de déchets).

2 fines tranches de lard fumé par médaillon

1 oignon

1/2 verre de vin blanc sec

10 cl de crème liquide

Un petit morceau de beurre

 

Préparation :

Parez le morceau de lotte, enlevez l'arête centrale et coupez 4 médaillons

Entourez chaque médaillon de 2 tranches de lard croisées, attachez-les avec des petites piques en bois ou ficelez-les.

Faire chauffer une larme de beurre dans une petite cocotte (l'idéal étant qu'elle puisse juste contenir les morceaux de lotte) et faire revenir les médaillons sur toutes leurs faces, réservez.

Faire fondre le reste de beurre dans les sucs de cuisson de s médaillons et faire revenir les oigons doucement, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides, réservez.

Remettre les médaillons de lotte dans la cocotte, mouiller avec le vin blanc, ajouter les oignons et faire cuire de 10 à 15 mns à feu doux en retournant les morceaux de temps en temps. Réserver.

Verser la crème dans le jus de cuisson, faire réduire.

Remettre la lotte au chaud dans la cocotte, si besoin rectifier l'assaisonnement, couvrir et arrêter le feu.

Servir accompagné de pommes de terre vapeur, de tagliatelles ou de riz blanc

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:25

L'autre jour, c'était mon anniversaire.

On a fêté ça en petit comité mais, pour l'occasion, je me suis quand même fendue d'un petit dessert.

 

tiramisu1

 

Comme c'était en pleine semaine et que celle-ci était particulièrement chargée, j'ai choisi quelque chose de simple et qui pouvait être préparé à l'avance.

Le tiramisu, bien que je n'en aie jamais préparé ni même mangé auparavant, m'a semblé idéal.

Peut-être un peu sucré, mais bon, une fois n'est pas coutume et sur les blogs et les sites de recettes, tout le monde avait l'air de trouver ça léger.

 

Pour ce premier essai, je n'ai pas cherché l'originalité.

J'ai pris la recette classique de chez classique, celle qu'on trouve partout, même sur la boîte de mascarpone.

Seule fantaisie, j'ai ajouté une cuiller de rhum supplémentaire dans la crème.

Faut dire que le mascarpone avec ses 80% de matières grasses, mélangé aux oeufs sans autre parfum, ça me laissait quand même un peu sceptique.

Donc, un peu de rhum en plus...

 

Côté préparation, c'est vrai que c'est facile.

Un peu le même style que ma charlotte aux chocolat, le montage en moins.

Là, avec le tiramisu, il suffit de casser les biscuits à la cuiller en deux pour qu'ils tiennent dans la verrine.

On en met deux morceaux au fond, après les avoir imbibés de café au rhum, un peu de crème au mascarpone par dessus, à nouveau du biscuit et on termine par une nouvelle couche de crème.

Puis direction le frigo et quelques heures après, c'est bon (minimum 4 heures, mais le lendemain c'est mieux).

Suffira juste de saupoudrer de cacao (non sucré) avant de servir (bien frais).

 

Avec 3 oeufs et 120 grammes de sucre (plus le rhum), une boîte de mascarpone permet de préparer 6 grandes verrines et, en prenant des verrines de taille moyenne, on doit bien pouvoir monter à huit.

Il faut aussi prévoir un demi paquet de biscuits à la cuiller et un bol de café (sucré et au rhum) pour les imbiber légèrment.

Le mascarpone se trouve facilement en grande surface, et bien sûr, chez le traiteur italien

La crème est vite réalisée : on mélange sucre et jaunes d'oeufs jusqu'à blanchiment du mélange, on ajoute la cuiller de rhum (facultatif quand même), on incorpore le mascarpone, on monte les blancs en neige puis on les incorpore délicatement à la préparation oeufs marscarpone. Et on passe au montage.

 

Et côté goût, ben ma foi, ce n'est pas dégueu...

D'ailleurs, j'ai déjà racheté une boîte de mascarpone !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0