Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 11:57

Voilà, après des essais pas vraiment concluants de cakes salés en machine à pain (je les trouve mal cuits), j'ai voulu en avoir le coeur net !
J'ai donc décidé de faire deux fois la même recette, une fois en version Map et l'autre fois au four, en version traditionnelle.
Et, pour mettre toutes les chances de mon coté, j'ai pris de la farine du Dragon !!!
 


Cake-thon-map01.jpg
          Map
           ou
 
Cake-thon-four01.jpg                               

         no 
        Map ?


 


 
  

 
Les ingrédients :
 
250 grammes de farine autolevante
4 oeufs moyens
100 ml (ou grammes) de lait
30 ml d'huile d'olive
1 boîte de thon au naturel (200 gr)
1 douzaine d'olives noires dénoyautées et coupées en deux (essai map) ou en quatre (essai four)
3 à 4 "pétales" de tomates séchées
1 poignée de pignons
1/2 cuillérée de sel au céleri
un peu de thym (essai map) ou de persil (essai four)
 
 
cake-thon-map03.jpg                                                                                                                        en Map

 
 
En map (Quigg, TH 60), préparation et cuisson sur programme 2 "cuisson rapide" , réglage 750 grammes, croûte moyenne : j'ai arrêté le cycle cuisson qui est trés long sur ce programme, au bout de 70 minutes
 
Au four, préchauffage à thermostat 8 puis cuisson à thermostat 6 pendant 1 heure 10

 
 
 Cake-thon-four03.jpg                                                                                                                       au four
 
  

 

 

Verdict : la cuisson est mieux réussie au four qu'en machine à pain,
mais c'est pas encore tout à fait ça !
Ou alors, c'est que j'aime pas la consistance des cakes salés ?
Sinon, pour le goût, c'était extra !

 
Repost 0
Published by Aldina - dans Cakes
commenter cet article
13 juillet 2007 5 13 /07 /juillet /2007 11:05

Encore un essai de cake en machine à pain. Salé sucré cette fois-ci, mais toujours sur poolisch, avec levure de boulangerie.
 
 
 cake-lard-pruneaux01.JPG
 
 
Ingrédients :
 
100 ml (ou grammes d'eau)
400 grammes de farine T55
3 oeufs entiers
100 grammes de fromage blanc
70 grammes de gruyère rapé
200 grammes de lardons
200 grammes de pruneaux (les peser entiers), dénoyautés et coupés en gros dés
1 grosse poignée de noix décortiquées et grossièrement concassées
2 cuillérés à soupe d'huile
1/2 sachet de levure de boulangerie déshydratée
1/2 cuilleron de sel au céleri
 
 
1) Préparation de la poolisch :
 
Versez l'eau et 100 grammes de farine dans la cuve de la machine à pain + 1/3 du demi sachet de levure (pour vous donner une idée, ça fait environ 1/3 du cuilleron fourni avec la machine), mélangez avec un programme rapide (moi, avec la Quigg,  j'utilise le programme 2 "cuisson rapide") et arrêtez aussitôt la phase de pétrissage terminée. 
Pas la peine de gaspiller l'énergie et surtout, c'est le meilleur moyen de ne pas oublier d'arrêter la map avant le démarrage de la phase cuisson. Avec un programme rapide, cette phase se déclenche très vite !!!
Laissez reposer votre préparation dans la cuve au moins 3 à 4 heures, et pourquoi pas toute la nuit si ça vous convient mieux
 
 
2) Finition et cuisson :
 
Comme cela va prendre un peu de temps, commencez  par préparer les ingrédients du cake avant de relancer la map : décortiquez les noix, ôtez les noyaux des pruneaux, faites revenir les lardons (sans matière grasse : y'en a assez dedans !).
Versez les oeufs battus en omelette, le fromage blanc, les deux cuillérées d'huile, le sel au céleri, le reste de la levure (2/3 du petit cuilleron) sur la poolisch.
Relancer la map sur un programme rapide (ici, avec la Quigg, je prends le programme 4 "cuisson courte", réglage 750 grammes, croûte moyenne) et ajoutez le fromage rapé quand les premiers ingrédients sont mélangés.
Au bout d'une petite dizaines de minutes (= quelques minutes avant la fin du cycle malaxage/pétrissage), ajoutez les pruneaux*, les lardons et les noix (n'attendez pas les "bip", il n'y en a pas avec le programme 4).
Enlevez les pâles à la fin du cycle de pétrissage pour faciliter le démoulage du cake en fin de cuisson
En fin de cuisson, arrêtez la machine, laissez reposer votre cake quelques minutes dans la cuve de la machine à pain, puis démouler et laisser refroidir sur une grille
 
* si vous souhaitez avoir un cake bien coloré, vous pouvez ajouter tout ou partie des pruneaux plus tôt dans le cycle : il seront alors réduits en purée et totalement incorporés à la pâte
 

 
Mes impressions :
 
- une belle allure pour un cake intégralement réalisé en Map et une pâte bien aérée et correctement cuite. Mais coté texture, celle-ci est plus élastique que fondante. Je ne sais donc pas si on peut encore parler de cake. Il me semble qu'ici, on se rapproche quand même un peu d'une sorte de pain, bien moelleux cependant
- si je refais ce "cake", je remplacerais le lard fumé - trop typé à mon goût pour cette recette - par du lard salé ou des dés de jambon (avec un peu plus de sel dans cette dernière hypothèse)
 
 
 

Repost 0
Published by Aldina - dans Cakes
commenter cet article
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 17:15
Après plusieurs essais assez décevants de cakes salés traditionnels (avec levure chimique) en Map, et pensant que la machine à pain n'était décidement pas faite pour les cakes salés, j'allais renoncer, quand - à force de recherches - je suis tombée sur une recette de cake (sucré) sur poolish, que j'ai transposée ...

 cake-jambon-olives01.JPG
 
Les ingrédients :
400 grammes de farine
2 oeufs + eau ou lait pour compléter à hauteur de 140 grammes
1 talon de jambon blanc d'environ 200/250 grammes coupé en dés
200 grammes d'olives vertes dénoyautées et coupées en deux
70 grammes de gruyère rapé
2 tomates séchées hachées
10 cl (ou 100 grammes) de vin blanc
2 cuillérées à soupe d'huile d'olive
1 cuillérée à café de sel au céleri
1/2 paquet de levure de boulangerie déshydratée

 
La poolisch :
100 grammes de farine
10 cl (ou 100 grammes) de vin blanc
1/6 de paquet de levure de boulangerie déshydratée (=1/3 de cuilleron Quigg)
Versez le liquide puis la farine et la levure dans la cuve de la machine à pain, faire tourner sur programme "pate" ou équivalent, arrêtez à la fin du pétrissage, laissez reposer au moins 3 à 4 heures

 
Fin de la préparation et cuisson :
Ajoutez le reste des ingrédients sur la poolish sauf garniture (jambon, olives, gruyère), liquides en premier puis farine sel et levure (ne pas oublier de séparer sel et levure)
Lancez un programme de préparation rapide (exemple programme 4  "cuisson courte" sur la Quigg, à régler sur 750 grammes, croûte claire)
Quand la préparation commence à s'amalgamer, ajoutez le gruyère rapé. Ajoutez ensuite le jambon et les olives vers la fin du malaxage pétrissage (en tout ces phases durent 13 à 14 minutes sur la Quigg en programme 4).
Enlevez les pâles à la fin du cycle de pétrissage pour faciliter le démoulage.
 
 
 
Repost 0
Published by Aldina - dans Cakes
commenter cet article
24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 21:40

Goûteux et moelleux, encore un essai réussi de cake sucré en machine à pain !
  
Les ingrédients :
 
3 oeufs battus en omelette
30 grammes de fromage blanc (facultatif : moi j'en avais sous la main, qu'il fallait finir)
150 grammes de chocolat pour patisserie (exemple Nestlé dessert ou Lindt patisserie à 70%) à faire fondre au micro-ondes ou au bain-marie avec un peu d'eau
100 grammes de beurre ramolli coupé en dés
250 grammes de farine T45 ou T55
30 grammes d'amandes en poudre
100 grammes de sucre en poudre
1 cuillérée à café de fleur de sel de guérande (ou 1/2 cuillérée si sel fin ordinaire)
100 grammes de cerises déshydratées
70 grammes d'abricots secs, coupés en morceaux
 
Préparation et cuisson :
 
Battre les oeufs en omelette et les verser dans la Map
Faire fondre le chocolat, le laisser tièdir puis le verser sur les oeufs
Ajouter le beurre, le fromage blanc, le sucre, puis la poudre d'amandes et la levure préalablement mélangées à la farine
Lancer la machine, programme pain sucré ou équivalent (programme 6 en map Quigg), 750 grammes, croûte claire
Au bip, ajouter les cerises et les abricots secs
Enlever les pales après le dernier cycle de pétrissage
En fin de cuisson, démouler, laisser refroidir puis envelopper dans un papier alu
 
Mes conseils :
  
Attendre 4 jours pour déguster, c'est encore meilleur ! 
J'avais préparé ce cake un dimanche et on y a goûté le jour même, le lendemain etc...
Mais il était vraiment optimum le jeudi, soit 4 jours plus tard...
 
Vous pouvez remplacer les cerises par des abricots secs : c'est plus facile à trouver et je suis sûre que ce sera encore meilleur !
C'est en tout cas ce que je ferai la prochaine fois !

Repost 0
Published by Aldina - dans Cakes
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 00:07

 
Bien sûr, il n'est pas indispensable d'utiliser une machine à pain pour confectionner un cake. Mais je voulais essayer.

Le résultat est trés concluant : pour les cakes sucrés, il ne faut pas hésiter à utiliser votre Map, ça marche super bien !
 

Cake-fruitsconfits03.jpg
 

Ingrédients (pour Map TH 60) : 
 
250 gr farine + 50 gr pour fariner les fruits confits
125 gr sucre 
125 gr beurre mou 
3 œufs entiers 
1 sachet levure chimique 
½ cc sel (ou 1 cc si sel de Guérande : ça sale moins) 
100 gr cerises confites 
70 gr raisins secs (à faire tremper préalablement : rincer, recouvrir d’eau, porter à ébullition, égoutter, puis laisser mariner dans 2 bouchons de rhum ambré) 
70 gr dés de citron confit 
70 gr dés d’orange confite 
70 gr dés de fruits confits multicolores
 

  Cake-fruitsconfits02.jpg
 
Réglage machine à pain : programme pain sucré, 750 gr, croûte moyenne
(nb : pour gagner du temps, on peut aussi choisir un programme de "cuisson rapide", exemple programme 2 dans la Quigg ; il faut alors penser à arrêter la cuisson au bout de 60 minutes) 
 
 
Mettre dans la map, dans l’ordre :
 
-         les œufs battus en omelette
-         le sucre
-         la farine mélangée à la levure
-         le beurre coupé en dés
-         le sel
 
 
Au bip, ajouter les raisins secs et les fruits confits préalablement farinés (ne pas perdre le rhum qui a servi pour faire tremper les raisins secs : l’ajouter à la préparation, de préférence avant d’incorporer les fruits confits et raisins)
Puis, une dizaine de minutes avant la fin du premier cycle de pétrissage, ajouter les cerises farinées
Enlevez (si vous y pensez : ce n’est pas une obligation) les pales après le dernier cycle de pétrissage
Démouler après cuisson
Laisser refroidir sur une grille
 
 
 
 Cake-fruitsconfits04.jpg
 
Astuce : enveloppez le cake d’un papier aluminium et essayez d’attendre au moins une journée pour le déguster, il n’en sera que plus moelleux !
Repost 0
Published by aldina - dans Cakes
commenter cet article